ZO

Biographie

Pour commencer, il y a un premier album : ZO et les dents de scies – Sous mon pébroque, accompagné d’une centaine de concerts, entre les résidences dans des bars parisiens comme aux Cariatides où à la Gouttière, puis au Zèbre de Belleville en passant par le Sentier des Halles et le Ciné 13 Théâtre. A ce moment là, la question posée était : « Êtes-vous déjà rentré dans le ZO ? », ce monde qui déraille, fait d’histoires romanesques et extravagantes flirtant avec le conte. Ce premier opus autoproduit qui bénéficie d’un accueil bienveillant, emmènera ZO avec son groupe ‘les dents de scies’ jusqu’en 2009 pour un dernier concert à la Bellevilloise dans le cadre du festival ‘Du son dans les Feuilles’.

S’ensuit dans la foulée l’écriture de nouvelles chansons qui peu à peu se tournent vers l’intime. Comme s’il fallait déjà avoir eu cette première expérience d’album et de concerts, pour aller chercher moins timidement vers soi. C’est de ce point de départ que vont naître ‘Les Paradis Ordinaires’.

ZO réalise un nouvel album bien plus personnel où les textes à la fois tendres et légers planent sur des mélodies finement ciselées. Aux tonalités western de la cavalcade en pente douce de ‘Comme sur des Chevaux’, répond un swing de fête de foraine flirtant avec le Rockabilly (‘Slow Guimauves, Twist And Soda’). De l’esprit ‘chansons bulle’, on retrouve la fraicheur et la spontanéité, mais ce deuxième opus nous emmène plus loin, porté notamment par des arrangements subtils qui s’inscrivent dans l’influence des orchestrations 60’s. Tenue par une guitare acoustique qui se rapproche ou s’éloigne suivant les morceaux, la musique passe d’un registre folk dans ‘les Embarcadères’, parfois orageux dans ‘Strass av.’, à la cadence apaisée et hypnotique de ‘Jaisalmer’.

Qu’elle soit en ville ou dans les grands espaces, aride ou au lever du jour, la ballade se poursuit telle une suite d’instantanés issus d’un road-movie impressionniste. Nourris par la vie même et les rencontres, se dessinent les territoires de ‘Mon Amour’, ‘Sur la Colline’ ou encore ‘Port Navalo’.
Ces morceaux d’intimité partagée proposent une résonance personnelle aux errances de chacun, à l’émerveillement des paradis ordinaires qui se dessinent chaque jour autour de nous.

Player Audio

Vidéos

Liens

Fiche artiste répertoriée dans

Zo